Apparences – Partie 1

Vous marchez, d’une cadence rythmée par l’impatience, pour une destination sans importance. Vous êtes sur une piste verte, réservée aux cyclistes, coureurs, rolleurs ou même adeptes de la marche à pied.

Apparences – Partie 2

Après quelques minutes de concentration, vous apercevez quelque chose d’inhabituel flottant à la surface, entrainé par le vent, tel un voilier sur l’océan. Cet objet se rapproche progressivement de vous, le courant et le souffle permettent à l’eau de se déplacer et transporter ce qui navigue plus rapidement que votre marche n’en est capable.

Le grand saut

Les choses qui nous blessent et nous détruisent sont celles que l’on ne choisit pas, entreprenez plutôt que de subir. N’ayez pas peur d’échouer, rien ne sera pire que l’absence d’éternité.

Le sens du courant

Les pieds dans le sable, les vagues me déshabillent. Elles me rencontrent et me traversent. Sensible à leur toucher, je les touche sans les attraper. Celles-ci se faufilent sous mes souliers et ce, à l’image du temps qui défile dans mes poignées. L’eau marque de sa trace et ride les surfaces. Les vagues s’enchainent et effacent les empreintes…

Sommeil d’une vie

Tout brille, cette lueur vacille. Démunie de sens,  l’histoire se brouille et recommence. Des silhouettes, une présence. Tout se répète en une absence.

Le large

Goutte à goutte, l’explosion des vagues projette des poussières d’eau salée sur vos chaussures d’un blanc argent. La synchronisation parfaitement désordonnée des flots ne perturbe que la sécheresse des rochers. La transparence éclatante de l’eau s’évanouit sous l’apparition d’une écume de sincérité, venue des profondeurs. La rencontre de courants opposés, confronte joie et morosité. Le niveau…

L’aube

À peine les yeux ouverts, la ville se réveille. Le chant des voitures qui circulent embrase ce silence endormi. Plongé dans la profondeur de votre lit, les draps forment des vagues et vous enveloppent dans un océan de paresse. L’obscurité vous maintient au large. Vous luttez pour ne pas vous noyer dans le sommeil. Agrippé…

Un temps périt

Parfois, les couleurs disparaissent du ciel et laissent apparaître un combat de contrastes parmi les nuages. Le vent souffle, l’air givrant de cette saison hivernale vient vous griffer le visage, devenu terne. Les tons de gris défilent et vous survolent. Pour le ciel également, les fin de journées ne sont pas toujours roses. Il vous expose…

Légèreté

Rien de tel qu’une évasion au coeur de la nature pour évacuer ces choses qui pèsent et gagner en légèreté. Petite immersion en montagne, en direction du sommet, au-dessus des nuages de doutes qui flirtent avec l’esprit. La pureté de l’air complète vos poumons, les couleurs ravivent votre esprit et l’horizon vous plonge dans une liberté sans fin….

En route pour deux mille dix-sept.

Bonjour et bonne année à toutes et à tous ! Ravi de poursuivre mon blog avec vous pour ce début d’année 2017. Tout d’abord, je vous souhaite le meilleur. Dans l’espoir que cette année soit synonyme de réussite pour tous, il est important de se fixer des objectifs à atteindre. Les années s’achèvent les unes…

Étoile d’un routier

Beaucoup de personnes détestent les embouteillages. Stressant, frustrant et très énervant, ce concentré de véhicules représente surtout une grande perte de temps. Ils font généralement partie du quotidien de la plupart d’entre nous, notamment dans les grandes villes. Il y a des horaires qui ne trompent pas et dont nous sommes certains de nous confronter à la lumière retentissante…