Road trip to Bilbao #Step1

Road trip to bilbao

Retour sur le road trip…
Quelques semaines avant l’arrivée du printemps, le soleil fait une brève apparition lors d’un week-end. L’occasion idéale pour placer l’appareil photo, le drone et les accessoires dans un sac-à-dos et de partir à l’aventure. Un itinéraire logique pour deux jours de road trip.
Quelles sont les étapes du road trip ? Quels coins ai-je choisi de visiter ?

Je vous laisse découvrir l’intégralité de mon road trip en différentes étapes détaillées.

2 jours, 6 étapes

#Step1

EL SALTO DEL NERVION

Première étape de ce road trip de 2 jours. Un endroit peu connu et pourtant riche en sensations fortes.

#Step2

PROCHAINEMENT

Découvrez la prochaine étape mystère lors du prochain article
« Road trip to Bilbao #step2 »

#Step3

?

Quel est le lieu visité lors de la 3ème étape ?
Je vous laisse patienter jusqu’à l’arrivée de l’article 
« Road trip to Bilbao #step3 »

#Step4

?

Quel est le lieu visité lors de la 4ème étape ?
Je vous laisse patienter jusqu’à l’arrivée de l’article 
« Road trip to Bilbao #step4 »

#Step5

?

Quel est le lieu visité lors de la 5ème étape ?
Je vous laisse patienter jusqu’à l’arrivée de l’article 
« Road trip to Bilbao #step5 »

#Step6

?

Quel est le lieu visité lors de la 6ème et dernière étape ?
Je vous laisse patienter jusqu’à l’arrivée de l’article 
« Road trip to Bilbao #step6 »

#Step 1 - El Salto Del Nervion

L’itinéraire de ce road trip a été établi de sorte à perdre le moins de temps possible et de profiter au maximum de chaque endroit, dans le meilleur des contextes.

L’étape 1 de ce séjour est la chute nommée « El Salto Del Nervion ». Une cascade dans les terres espagnoles qui est à mon goût assez peu connue. Il nous a fallu fouiller dans les moindres recoins de Google pour trouver cette place en tant que recommandation de lieux à visiter. J’ai trouvé cela très étonnant, un tel espace avec une cascade et un point de vue à plus de 300 mètres de haut est peu courant. Après quelques recherches, j’ai découvert que cette cascade avait une particularité. Un atout que d’autres n’ont pas. En effet, elle se fait rare et sa présence ne sera pas garantie lors de votre visite. C’est ce qui donne du charme à cette cascade ! D’après les informations que j’ai pu trouver, le moment idéal pour maximiser vos chances de voir apparaître celle-ci est de vous y rendre en période de pluie (« logique » vous allez vous dire, et bien peut-être pas si simple que ça ! Je vous en dirai davantage ci-dessous, lors de notre arrivée sur place).

Étant donné notre départ en début d’après-midi et sachant que cette étape représentait le trajet le plus long du road trip, il nous paraissait plus judicieux de démarrer par cette étape avec l’espoir d’un sunset à la clé.  

Au départ de Bayonne, il nous aura fallu environ 2h30 de route avant d’arriver sur l’espace de stationnement pour aller visiter la fameuse chute « El Salto Del Nervion ». Le trajet fut assez agréable, dans un contexte plutôt plaisant. Au départ d’un road trip, il est toujours plus facile de réaliser les plus longs trajets sans faire de pause sur l’aller plutôt qu’au retour. Sachez que plusieurs routes sont envisageables pour s’y rendre, l’une d’entre-elles permet d’éviter les péages et réduire les frais de déplacement, ce qui facilite les choses lorsque l’on part à comité réduit, voire seul.

Une fois le véhicule stationné, le sac à dos sur les épaules, c’est parti pour la marche ! Je tiens à préciser que cet endroit est accessible de plusieurs points de vue, d’en bas ou du sommet. Je vous laisse deviner les décors totalement différents selon votre choix.

En l’occurence, il fallait trancher et le notre a porté sur le sommet. Ce qui a influencé notre choix est l’apparition éventuelle d’un coucher de soleil qui serait davantage visible depuis le sommet que depuis le bas de la chute, qui forme une « cuvette » et qui est partiellement privée de luminosité par les falaises de 300 mètres de hauteur.

La marche est lancée…
Étonnamment, le chemin qui mène au point de vue est très fréquenté. Ce qui m’a beaucoup surpris quand on sait qu’il y a peu de communication faite autour de ce site a priori très convoité.

Entourés d’arbres, nous n’avions aucune autre solution plus logique que celle d’emprunter ce passage comme toutes les personnes aux alentours. La marche est très facile, sur du plat, pendant environ 20 minutes avant d’arriver au point de vue recherché.

L’excitation créée par l’inconnu et l’envie de découverte ont rendu la marche très longue de ressenti. Arrivés au terme du sentier, un point de vue était visible, celui-ci survolait le vide, rempli de visiteurs. 

Nous avons très vite reconnu l’endroit aperçu sur le peu de photos sur lesquelles il pouvait faire son apparition. Au bout de quelques mètres hors du sentier encerclé d’arbres, un vent glacial s’est rapidement manifesté, probablement dû à la saison hivernale dans laquelle nous étions. La sensation de souffle émise immédiatement à la vue de l’horizon et du vide procurait des sensations très fortes, très intenses. 
Notre marche progressive vers le point de vue intensifiait l’immensité du vide vers lequel nous nous dirigions, l’immensité de la nature.

Après 5 minutes de marche dans l’herbe, nous nous rendons rapidement compte que la cascade ne proposait qu’un léger filament d’eau qui venait mourir dans le vide.
Nous n’avons malheureusement pas eu la chance d’arriver au moment idyllique pour voir ce canal évacuer sa contenance aux abords de la falaise pour former une cascade digne de ce nom. Je vous parlais précédemment de période de fortes pluie. Nous étions informés à ce sujet et pourtant nous nous y sommes rendus après une dizaine de jours pluvieux, en plein hiver. Alors difficile de tomber sur la cascade tout en s’y rendant lors d’une journée ensoleillée. Il faut probablement y aller un jour où il a plu jusqu’à la nuit précédente voire la matinée. Si vous souhaitez absolument la voir lors de votre visite alors je vais vous donner une petite astuce : consultez sur Instagram le lieu « El Salto Del Nervion » pour voir si des stories ou photos ont été postées pour voir l’état de la cascade la veille voire le jour même, cela vous indiquera peut-être si la période est favorable ou non pour voir la cascade.

 

Très déçus aux premiers abords car effectivement cette cascade représentait le coeur de notre intention de passage à cette première étape, nous avons tout de même su assouvir notre déception par le décor qui nous faisait face. Malgré la faible intensité d’eau qui s’évaporait presque une fois libérée dans le vide, la vue imprenable imposait de son caractère. Plus nous nous rapprochions du bord, plus nous perdions en stabilité. Il faut avouer que la hauteur assez impressionnante et l’absence de toute sécurité matérielle (ce qui d’un côté dénature moins l’espace) procurent des sensations fortes. Il ne faut pas avoir le vertige pour espérer profiter un minimum du moment.

Arrivés quelques minutes avant le début du sunset, nous avons eu le temps de faire le tour du coin pour déterminer un endroit stratégique pour contempler le soleil se coucher. 

Après quelques souvenirs matérialisés en clichés, nous avons décidé de patienter face au vide et laisser le soleil colorer la roche et le ciel. 

Quelques nuages colorés et un ciel rose orangé nous ont permis de terminer cette première étape en beauté, avant de faire machine arrière et de partir en direction de la seconde étape. Je vous laisse découvrir ces quelques photos prises lors du sunset, dont une particulièrement qui fait partie de mes préférées parmi toutes celles sur lesquelles je figure, grâce au rocher qui s’étend au-dessus du vide.

Connaissiez-vous cet endroit ? Vous y êtes-vous déjà rendus ?
Si oui, aviez-vous eu la chance de voir la cascade ?
Si non, cet article vous a t-il donné envie de vous y rendre ?
Dites-moi tout en commentaires.

Prochaine étape ? 
Prochainement…

4 Replies to “Road trip to Bilbao #Step1”

  1. Bonsoir Nicolas
    C’est toujours un plaisir de te lire et de découvrir d’autres paysages qui sont magnifiques.
    Bonne soirée et bonne continuation
    Au plaisir de te lire prochainement
    Corinne

    1. Bonjour Corinne,
      Merci pour ton commentaire et ta lecture. C’est toujours plaisant de savoir que mes articles te plaisent.
      Belle journée et à très bientôt,
      Au plaisir 🙂
      Nicolas

  2. Je ne connaissais pas et ca me donne envie de m’y rendre en effet…

    1. Salut Gaëlle,
      Merci pour ta lecture et ton commentaire. Je suis content que ça t’ait donné envie d’y aller, tu ne seras pas déçue du voyage 😉
      Si jamais tu y vas n’hésite pas à m’en faire part.
      À bientôt !

Laisser un commentaire